Aller au contenu principal

Articles de la catégorie ‘Economie’

Endiguer la mortalité infantile des PME : la priorité des priorités !

Les Français n’ont jamais créé autant d’entreprises… et autant fait faillite à la fois.

Impossible d’investir ou d’embaucher, sans risquer d’y laisser sa chemise.

Conséquence : moins d’une entreprise sur deux passe le cap des 3 premières années.

39 000 créations pour 66 000 faillites… 180 entreprises succombent en France chaque jour.

Triste record pour économie qui s’enlise.

Sans un solide tissu de PME, nous sommes condamnés à la croissance molle, à une innovation et une competitivité faibles. Lire la Suite

Publicités

Propositions pour une écologie positive !

L’humanité consomme trois planètes. Nous épuisons la terre. Et nous ne pouvons plus le nier.

Beaucoup de Français ont déjà eu le déclic. D’autres restent à convaincre. Bref, nous sommes entrés dans le temps de la prise de conscience écologique.

Pourtant, l’écologie politique représentée par Eva Joly, à disparu du paysage ou s’est vendue dans des manœuvres politiciennes. Ceux qui prônaient « la politique autrement » ont finit par la jouer IIIeme République.

Adieu l’écologie punitive ! Lire la Suite

Retrouver l’équilibre budgétaire en 2016 : la France n’a plus le choix.

La première injustice sociale, c’est la dette publique.

Notre dette est malsaine.

Elle empêche l’Etat de renforcer les aides en temps de crise et d’investir pour relancer la machine.

Un Etat endetté, c’est un Etat qui freine la société et l’économie.

La dette : le déshonneur de ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans.

Depuis 1981, 80% de la dette sert à payer les dépenses courantes des administrations.

Conséquence : depuis 1981 une dette de 100 000 € s’est accumulée au-dessus de la tête de chaque Français !

Depuis 2005, 100% des recettes de l’impôt sur le revenu sont dépensées pour rembourser la dette. 

Ce sont 50 mds€ par an de perdus, qui n’iront ni dans les services publics, ni les aides sociales, ni les investissements.

La France au bord du dépôt de bilan. 

Notre dette n’est vivable que grâce à l’Euro, qui donne confiance aux banques. Mais voudront-elles encore nous prêter longtemps ?

Quatre ans pour en finir avec la dette.

Notre politique sera simple : limiter le recours à la dette. 

Ainsi, une loi Constitutionnelle, une règle d’or, interdira l’endettement pour payer les dépenses de administratives.

L’objectif : atteindre l’équilibre budgétaire en 2016 en réalisant 50 milliards d’€ d’économies et 50 milliards d’€ de recettes. 

Pour économiser, l’Etat doit arrêter de gaspiller, simplifier son organisation et externaliser les services administratifs non-essentiels. Il faudra aussi mieux lutter contre toutes la fraude. 

Pour renflouer les caisses, la TVA sera augmentée d’un point, les niches fiscales coûteuses et inutiles seront supprimées, comme, la « niche Copé », ou la déduction d’intérêt au titre des emprunts pour prises de participation.