Aller au contenu principal

Retraites : le système à points, la seule réforme qui vaille.

La dernière réforme des retraites est une rustine. Elle nous donne un répit, mais ne permet pas la prise en compte de la pénibilité et de la situation des femmes qui ont choisi, comme moi, de laisser un temps leur carrière entre parenthèses pour leurs enfants.

Un régime de retraite par points.

Sauver les retraites demande de tout remettre à plat. Actuellement, c’est le principe d’égalité qui prime. Mais il cause des injustices.

Le régime « par points » est fondé sur l’équité.

Attention ! Son principe reste la répartition. Il n’est pas question de mettre nos retraites dans les mains de marchés financiers instables. Tout doit être garanti.

Mais la grande différence sera que chacun construira sa retraite en fonction de ses choix et décidera de sa date de départ à la retraite.

Concrètement, plus vous aurez versé de droits, plus votre pension sera importante.

Mais la solidarité nationale viendra compenser certains manques et « donner » des points. Des points pour ceux qui ont connu le chômage, pour ceux qui ont choisi de donner leur temps aux associations, pour ceux qui ont quitté leur travail pour élever leurs enfants, pour les métiers pénibles… Enfin, il sera toujours possible d’acheter des points supplémentaires.

Ce système évitera que, par exemple, les conjoints d’agriculteurs ou de commerçants soient « oubliés » par le système, comme ils sont oubliés aujourd’hui par les socialistes. 

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :