Aller au contenu principal

Plaidoyer pour l’entreprise sociale !

Ce Vendredi, la Mairie de Paris accueillait une rencontre nationale des collectivités locales autour de l’économie sociale et solidaire, organisée par le Réseau des Territoires pour une Economie Solidaire.

Où est l’économie sociale ?

Certes, le nombre de places était limité. Mais je m’étonne tout de même que cet événement soit passé inaperçu dans les médias.

Pourtant, les entreprises sociales et solidaires représentent plus de 10% du PIB et de l’emploi en France ! Dans la crise du « capitalisme capitalistique », elles sont un levier pour changer notre système économique, tout en respectant le libre marché.

Ma conviction est que ce manque de reconnaissance vient de l’image ambiguë de l’Economie sociale. Entre « l’économie de marché » et à « la recherche de l’intérêt général », ces entreprises portent un projet alternatif. Et je sais, en tant que Démocrate, combien il est difficile de faire émerger une troisième voie, dans un monde encore viscéralement manichéen.

En France, le « tiers-secteur », selon l’expression consacrée, est souvent présenté comme une mosaïque hétérogène d’associations para-publiques ou philanthropiques. Dans ce brouillard, les entreprises coopératives, mutualistes et éthiques, peinent à faire valoir leur différence.

Mais malgré ce manque de visibilité et de soutien politique, le tiers-secteur est en pleine expansion dans l’hexagone.

Je pense notamment au succès d’entreprises comme Ethiquable, ou le groupe Chèque Déjeuner et la MACIF, parmi un millier d’autres. Je pense aux 2250 mutuelles françaises.

Je pense aussi au succès des 1700 Sociétés Coopératives de Production (SCOP) dont l’INSEE a montré la grande résistance à la crise. Ce sont celles qui ont le moins licencié, et leurs salariés même ont bénéficié des plus fortes hausses de salaires !

Je pense enfin aux Coopératives d’Activité et d’Emploi, qui offrent aux personnes en situation d’exclusion sociale, un emploi, un salaire et une seconde chance.

Quelle économie sociale ?

En Inde, la lutte contre les inégalités passe par un « social business », inspiré des théories de Muhammad Yunus. Répondre aux problèmes sociaux dans le cadre du libre marché, voici l’idée qui lui a value le Prix Nobel de la Paix. Un principe qui se traduit concrètement par le principe du Microcrédit, aujourd’hui bien connu.

De son côté, la France, cantonne l’Economie sociale aux activités « sans profit ». Pourquoi ?

J’y vois une crainte infondée, qu’un jour elle vienne concurrencer les services publics et les entreprises « classiques ».

Mais bien au contraire ! Les entreprises sociales ouvrent la voie d’une réconciliation entre les deux. Elles prouvent qu’une entreprise peut être économiquement rentable et socialement utile. Elles rappellent que l’entreprise rassemble des hommes avant de cumuler des capitaux. Elles rappellent que le capitalisme peut être responsable et durable.

Rendre la croissance « intelligente ».

Il serait temps de prendre conscience que celui qui créée de la valeur en la détruisant ailleurs, finit par se détruire lui-même.

La relance passe par cette reconstruction. Une reconstruction à laquelle, par exemple, Free participe en tirant vers le bas les prix des forfaits mobiles et internet.  

Il est donc essentiel que les collectivités territoriales soutiennent les entreprises qui portent des activités marchandes à but social, car elles créent des emplois non-délocalisables et une richesse durable ; car elles construisent un nouveau « capitalisme social », dont le fondement est, à l’opposé de l’individualisme aveugle, le principe de responsabilité collective.

Publicités
Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :